Une journée à Mascate avec nos enfants

Je ne voulais pas venir à Oman sans faire un passage par la capitale, Mascate. On m’en avait dit plutôt du bien. Personnellement, cette ville ne m’a fait ni chaud ni froid (enfin météorologiquement parlant plutôt chaud, comme partout à Oman).

Quels sont les lieux d’intérêt à Mascate ?

Le principal lieu d’intérêt à Mascate est la mosquée du Sultan Qaboos. C’est certes un très bel édifice, mais elle est loin d’égaler la splendeur de la grande mosquée Cheick Zayed à Abu Dhabi.

Apparemment, l’Opéra Royal (Royal Opera House) vaut le détour, soit en touriste le matin, ou à l’occasion d’une performance le soir (tenue de soirée obligatoire). Mais avec des enfants – qui plus est pas les plus calmes – cette visite ne nous a pas semblé stratégique.

Le marché aux poissons, au bout de la corniche de Mutrah, est parait-il intéressant, mais d’une, il faut s’y rendre tôt le matin (mission impossible pour nous qui mettons toujours des plombes à décoller), de deux Nolan et Timéo détestent le poisson et se bouchent le nez dès qu’ils en sentent l’odeur, de trois nous avons vu celui d’Abu Dhabi qui ne doit pas être très différent de celui de Mascate.

À proximité du marché, le souk de Mutrah est le plus grand et le plus vieux souk d’Oman. De façon générale, je n’aime pas les endroits qui poussent à la consommation, et les souks en font partie. Le shopping, ce n’est vraiment pas mon truc, quel que soit l’endroit. En plus, avec Nolan et Timéo, qui ne peuvent s’empêcher de toucher à tout, traverser des allées bordées d’échoppes de souvenirs est une véritable épreuve, que j’évite dès que je peux. Nous avons quand-même fait un rapide tour dans le souk de Mutrah, que je n’ai pas trouvé particulièrement animé. Rien à voir avec celui d’Istanbul ou de Marrakech. Mais il faut avouer que c’est bien agréable de ne pas se faire alpaguer à tout bout de champ. Ici les vendeurs ne sont pas insistants et on peut profiter pleinement de la promenade. Pour cette raison, et pour toutes les couleurs qu’il arbore, ce souk sans prétention vaut quand-même le détour si l’on fait une étape dans la capitale.

Mascate est également doté de forts, Al Jilali et Al Mirani, mais ils ne sont pas ouverts au public.

Bien-sûr la capitale compte plusieurs musées, dont le Musée National, mais comme Alex n’est pas fan des musées, et que Timéo y tient difficilement plus de dix minutes, ce sont en général des visites qui passent à la trappe dans nos voyages.

Comme les autres plages que nous avons pu voir à Oman, la plage principale de Mascate, la plage de Qurum (ou de son nom entier Shatti al-Qurum), ne nous a pas laissé un souvenir impérissable. Des amis nous avaient recommandé Bandar Al Khairan, à une cinquantaine de kilomètres au sud de Mascate, en suivant la côte en direction de Sur, et plus loin encore la plage de Sifah, mais nous n’avons pas eu le temps de caser ces excursions dans notre programme.

Pour vous donner une idée de ce qui peut se faire avec des enfants à Mascate, voici le détail de notre journée dans la capitale omanaise.

Récit de notre journée en famille à Mascate

Le matin, départ à pied depuis notre hôtel, le Mutrah Hotel, pour le souk de Mutrah. La petite ville de Mutrah (qui prolonge Mascate) est véritablement encaissée dans la montagne. C’est assez surprenant.

 

travaux à Mutrah

Les façades arrière des immeubles sont à touche-touche avec la roche.

 

Entrée du souk de Mutrah

Entrée du souk de Mutrah

 

Souk de Mutrah

Alex fait remarquer aux enfants les beaux vitraux qui parent les plafonds.

Vitrail sur le plafond du souk de Mutrah

Le souk débouche sur le port de Mutrah.

Le souk débouche sur le port de Mutrah.

Nous entamons alors une (longue) promenade le long de la corniche, sous le soleil de midi…

Corniche de Mutrah Balade sur la corniche de MutrahPhoto de famille sur la corniche de Mutrah

Le Goldfish monument est un lieu d’ombre apprécié. Les enfants s’inventent une cabane sous les arbres. Et surtout, on aperçoit au loin un point coloré rouge et bleu : c’est l’aire de jeux du parc Riyam.

Au loin, le parc Riyam

Rien de tel pour remotiver les enfants qui commençaient à se plaindre de ne plus vouloir marcher.

Corniche de Mutrah

10 minutes de marche plus tard nous y sommes. Ce beau parc vert et fleuri est une halte bien appréciée. Des toilettes, des arbres, sous lesquels les parents peuvent se reposer, pendant que les enfants s’amusent sur une aire de jeux géante, colorée et très bien conçue.

Parc Riyam Toboggan au parc Riyam Aire de jeux au parc Riyam

Nous retournons au port de Mutrah, mais cette fois en taxi, et nous déjeunons au restaurant Bait Al Luman.

Construite il y a 140 ans, l’établissement Baït Al Luban, qui signifie littéralement « maison de l’encens », a été la propriété privée d’un riche homme d’affaires omanais. Restée fermée pendant plus d’un demi-siècle, la maison a été restaurée et un restaurant a ouvert ses portes en janvier 2015 au deuxième étage de cette belle demeure. L’intérieur est soigné et raffiné, décoré dans le style traditionnel omanais. Les enfants ont apprécié de manger à l’omanaise, assis sur des tapis. Ils ont moins aimé la boisson d’accueil, spécialité de la maison, de l’eau aromatisée à l’encens. La carte est variée et propose des plats typiques du sultanat. Pour ma part, j’ai commandé du manchab (riz et poisson cuits dans du lait de coco infusé à la cannelle et à la cardamome). Un délice ! Les portions sont grosses. Pour les enfants on prend un plat pour deux et ça suffit largement. Bref, une excellente adresse.

 Porte d'entrée du restaurant Bait Al Luban

Timéo devant l’entrée du restaurant.

 

Intérieur du restaurant Bait Al Luban

Déjeuner « à l’omanaise »

 

Vue depuis la terrasse du Bait Al Luban

La terrasse sur le toit offre une belle vue sur le port de Mutrah et la corniche.

 

Cailloux d'encens

L’encens, voilà comment ça se présente à l’état naturel…

L’après-midi, nous visitons la mosquée du Sultan Qaboos (nous y allons avec notre véhicule). En passant par une entrée secondaire, nous nous introduisons – sans le savoir – dans le parc de la mosquée en-dehors des heures de visite, et nous avons la mosquée à nous tout seul !!! Du moins, jusqu’à ce que nous nous fassions évacuer (mais gentiment) par les gardes.

La grande mosquée de Mascate est ouverte aux non-musulmans, mais seulement le matin, du samedi au mercredi, de 8 heures à 11 heures.

grande mosquée de Mascate

grande mosquée de Mascate grande mosquée de Mascate

grande mosquée de Mascate

grande mosquée de Mascate

Nous faisons un petit saut à la plage de Qurum, au niveau du grand Hyatt, pour que les enfants jouent un peu dans le sable. La plage n’est pas spécialement belle, mais à cette heure tardive de l’après-midi, elle est pleine de vie : des jeunes jouent au foot, d’autres font leur footing.

Plage de Qurum au coucher du soleil Plage de Qurum au coucher du soleilPlage de Qurum au coucher du soleil

Nous partons juste avant la tombée de la nuit, chassés par les moustiques, et rentrons à notre hôtel.

Une journée somme toute bien chargée !

À Mascate, je vous recommande le Mutrah Hotel. Un petit hôtel de quartier sans prétention, mais avec un très bon rapport qualité prix. Situé à une bonne vingtaine de marche du souk de Mutrah et de la corniche. Petit bemol : le bruit. Mais pour une ou deux nuits .

Devanture du Mutrah Hotel

Et vous, qu’avez visité et aimé à Mascate ?

 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *