Six visites incontournables à faire en France avec vos enfants

En juin 2014, je débarquais en France avec ma petite famille, après avoir vécu dix ans à l’étranger, et sans savoir combien de temps nous allions y rester. Deux ans et trois mois ont passé. J’ai d’ailleurs dépassé mon record : en dix ans, je n’étais jamais restée installée plus de deux ans d’affilée dans la même ville, en l’occurrence Jakarta, en Indonésie. Voilà chose faite. Ces deux années à Nantes ont été l’occasion de découvrir mon pays, que je connaissais finalement assez mal.

Durant les dix années où j’ai résidé à l’étranger, de 2004 à 2014, j’ai fait régulièrement des sauts en France, le plus souvent à la belle saison. Mais c’était pour rendre visite à mes proches, pas pour voir du pays ! Ces passages en France furent l’occasion pour Nolan et Timéo de (mieux) connaître leurs tontons, tatas, cousins, cousines, amis… autrement dit tous ceux qui nous sont chers et qui n’ont pas eu la chance de venir nous voir dans nos lointains pays d’accueil. Mais au-delà des habitations et des villes de nos proches (Paris, Nantes, Montpellier, Le Mans, Guidel), Nolan et Timéo ne connaissaient pas grand-chose de leur pays d’origine quand nous avons débarqué en France en mai 2014. Quant à moi, mes souvenirs de la France commençaient à sentir le moisi. Il était temps d’y remédier.

C’est donc en France que nous avons passé toutes nos vacances ces deux dernières années (mis à part trois petits encarts : le Maroc avec mon père en mai 2015, la Martinique avec mon père, Nolan et Timéo en décembre 2015, et la Belgique avec Alex, Nolan et Timéo en février 2016). Et je pense qu’on a bien rattrapé notre retard ! On peut dire qu’on en a bouffé des kilomètres.

Parmi toutes nos découvertes, je vous propose aujourd’hui le must, ou la crème comme on dit en français. J’entends par là des sites qui valent le déplacement depuis l’autre bout de la France.

1 – La dune du Pilat : un avant-goût du désert pour nos petits explorateurs  

Région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes / Département Gironde

Visite effectuée en juillet 2015

Ça faisait des années que mon père m’en parlait. « Va voir la dune du Pilat, ça va forcément te plaire, toi qui aime tant les déserts. » Alors l’an passé (2015), quand Alex et moi on a commencé à réfléchir à des idées de destinations pour nos vacances d’été, c’est celle-ci qui est arrivée en premier !

Je n’ai pas été déçue. La dune du Pilat, plus haute dune d’Europe, est telle que je la rêvais et même au-delà : sauvage, majestueuse, mouvante, photogénique, un désert miniature en pleine France, avec en prime une vue imprenable sur la mer d’un côté et sur la forêt des landes de l’autre.

Et pour les enfants, c’est un terrain de jeu sensationnel !

dune-du-pilat-1 dune-du-pilat-3 dune-du-pilat-4  dune-du-pilat-2 dune-du-pilat-5  dune-du-pilat-6

2 – La grotte de Lascaux et Le Thot : une plongée au cœur de la préhistoire

Région Aquitaine/ Département de la Dordogne

Visite effectuée en juillet 2015

La grotte de Lascaux

Si votre enfant est en âge d’écouter une visite guidée de 40 minutes, alors n’hésitez-pas à l’emmener dans ce temple de la préhistoire qu’est la grotte de Lascaux (et non les grottes de Lascaux comme on a l’habitude de dire) ! A 6 ans (- 2 mois), Nolan a adoré. Pour Timéo, 3 ans et demi, c’était encore un peu tôt. Il aurait préféré se dégourdir les jambes plutôt que de rester sur les épaules de papa. Sa patience a été mise à rude épreuve. Et nos nerfs aussi. Pas évident de le faire tenir en place, et encore moins en silence pour que les autres visiteurs puissent profiter de la visite.

Bon à savoir : Lascaux II, situé à Montignac en Dordogne, est le fac-similé de la grotte originelle ouvert en 1983. Toutes les galeries de la grotte originelle n’ont pas été reproduites. Lascaux III est une exposition itinérante qui a permis de faire voyager des répliques de la grotte dans divers coins du monde. Et à partir de décembre 2016, Lascaux IV, un centre international d’art pariétal abritant une reconstitution quasi complète de la grotte originelle, va ouvrir ses portes au public, à Montignac.

Le Thot

Situé à une dizaine de kilomètres à peine de Lascaux II, le Thot est plus adapté aux plus petits.

Un parc animalier permet aux enfants de voir, et parfois d’interagir avec les descendants vivants des animaux peints à Lascaux : chèvres, aurochs, cerfs, chevaux de Prjewalski et Tarpan, bisons…

    le-thot-2

le-thot-1 le-thot-3 le-thot-4

 Les plus grands peuvent participer à des ateliers. En 2015 c’était fouille archéologique (+ 7ans), tir au propulseur (+ 7ans), fabrication de lampe (remplacé en 2016 par allumage de feu) (+ 7ans) et art pariétal (+ 5ans), auquel Nolan a participé.

le-thot-5

Nolan et Timéo ont adoré partir à la rencontre des espèces animales qui ont côtoyé Cro-Magnon, grâce à la technique de la Réalité Augmentée. Une animation incluse dans la visite et à ne manquer sous aucun prétexte ! Frisson garanti pour les plus petits, même les plus téméraires, mais qui vont en redemander !

3 – L’Aven d’Orgnac et la Cité de la Préhistoire : d’un monde à l’autre     

Région Rhône-Alpes/Département de l’Ardèche

Visite effectuée en juillet 2016

Un aven, à l’instar d’une grotte, est une cavité souterraine naturelle. Mais tandis que la grotte, ou caverne, est creusée dans un rocher, ou dans le flanc d’une montagne, et comporte un accès horizontal, l’aven en revanche est un trou à même le sol, résultant de la dissolution ou de l’effondrement de la voûte d’une cavité souterraine formée par les eaux d’infiltration dans un plateau calcaire. On parle également de gouffre ou d’abîme.

L’Ardèche est riche en grottes et en avens. Chacun de ces sites touristiques rivalisent d’inventivité et d’efforts pour conquérir le public. Là un petit train (grotte de la Cocalière), ici un parc à dinosaures (Aven Marzal),… La concurrence est rude. Lequel de ces sites souterrains mérite d’être placé en tête du classement ? je ne saurais le dire puisque je n’ai visité que l’Aven d’Orgnac. D’ailleurs, je pense qu’ils sont tous différents et valent tous une visite.

L’Aven d’Orgnac a un intérêt majeur : il rassemble sur le même lieu un site naturel époustouflant et un musée de grande qualité mettant en valeur le patrimoine préhistorique de l’Ardèche.

L’Aven d’Orgnac

L’Aven d’Orgnac, avec ses airs de château sous la terre aux volumes démesurés, a tout pour plaire à nos petits aventuriers, qui seront en 700 marches transportés dans un monde fantastique, où ils se verront traverser une forêt de stalactites et de stalagmites, où ils exerceront leur imagination en essayant de reconnaître des formes connues, où ils iront de surprises en surprises, s’agrippant à vos jambes dans l’obscurité, pour s’extasier devant les jeux de lumières ou devant l’écho qui répond à leur appel. Nolan et Timéo ont beaucoup aimé la visite et l’humour pince-sans-rire de notre guide. Un ascenseur nous ramène en douceur à la réalité et la lumière naturelle.

aven-d-orgnac-2

l'entrée initiale (trou)

La Cité de la Préhistoire

A deux pas de la sortie de l’aven, la Cité de la Préhistoire est le résultat de deux ans de métamorphose de l’ancien Musée de la Préhistoire, créé en 1988. Et je dois dire que c’est une réussite. Comportant une riche collections d’objets, des animaux naturalisés, des tables tactiles, des bornes interactives, le musée, ni trop grand, ni trop petit, est moderne et attrayant. Mais la cerise sur le gâteau, ce sont les animations. Nolan a pu s’exercer avec brio au tir de sagaies au propulseur. Et c’est avec beaucoup d’attention que nous avons écouté et regardé les archéologues du site nous faire des démonstrations de taille de silex ou d’allumage de feu.

Pour en savoir plus : http://www.orgnac.com/

Atelier

4 – Le château de Guédelon : en direct du Moyen-âge

Région Bourgogne-Franche-Comté / Département de l’Yonne

Visite effectuée en juillet 2016

On ne découvre pas le château de Guédelon par hasard, au détour d’une route touristique, ou sur un panneau publicitaire. Pour y aller, il faut vraiment le vouloir.

Pour ma part, il ne me serait jamais venu à l’idée de faire du tourisme dans l’Yonne. J’ai découvert l’existence du château de Guédelon dans un magazine et j’ai été conquise par le concept : bâtir à notre époque un château fort selon les techniques du Moyen-âge. Depuis 1997, en plein cœur de la forêt de Guédelon et au milieu d’une ancienne carrière, des ouvriers aux savoir-faire divers et variés, carriers, tailleurs de pierre, maçons, charpentiers, bûcherons, forgerons, tuiliers, charretiers, vannières, cordiers… unissent leurs compétences pour bâtir chaque jour sous les yeux des visiteurs, un château fort du 13ème siècle. J’ai tout de suite pensé à Nolan, 6 ans et demi, chef de chantier en herbe, qui ne jure que par la construction (Lego, Kapla, sable). Alors l’été dernier (2016), en descendant vers l’Ardèche depuis Paris, nous avons décidé de faire un crochet.

Situé sur la route départementale 955, à mi-chemin entre les villages de Saint-Sauveur-en-Puisaye et de Saint-Amand-en-Puisaye (autrement dit… dans un trou paumé !), le château de Guédelon est un trésor bien caché, à l’écart des circuits touristiques et à l’abri d’une épaisse forêt. Pas d’excuse pour ceux qui habitent Paris : 200 kilomètres à peine séparent les deux endroits, soit un peu plus de deux heures de route. Le voyage peut donc se faire sur une journée.  Pour les autres, faites comme nous, planifiez cette visite comme une étape sur un trajet. A moins que vous ne décidiez de passer vos vacances dans l’Yonne… pour ma part, je ne le ferais pas, mais la région offre apparemment de beaux châteaux et de belles églises… pour ce qui est du soleil… Nous on a eu le droit à quelques gouttes de pluie, mais c’était peut-être un coup de malchance…

Nous garderons tous les quatre un excellent souvenir de cette journée à Guédelon. Quel plaisir de déambuler librement à travers le site ! Le château (visite guidée possible), le village avec la tuilerie, l’atelier des couleurs, les écuries et les animaux, et enfin la forêt et son moulin hydraulique à farine.

guedelon-3

Château de Guenelon guedelon-1

C’est fascinant de pouvoir observer des gestes qu’on a rarement l’occasion de voir pratiquer, voire, pour certains, qui n’existent plus : frapper un métal incandescent sur une enclume, fendre une bûche en deux, teindre un linge naturellement, à base de plantes, tailler une pierre,… Et les ouvriers se font un plaisir (ou alors ils font semblant…) de répondre aux questions.

 guedelon-2   La maison des couleurs

Pour les adultes et les enfants à partir de 6 ans, le site propose des ateliers d’initiation à la taille de pierre. Une vraie révélation pour Nolan qui n’a pas vu l’heure passer !

guedelon-6

Et pour couronner le tout, nous avons eu la chance d’assister à deux représentations (la même) du spectacle L’apesanterie de la compagnie « Bleu Nuage ». Une exclusivité des mois de juillet et août (mais chaque année apparemment). Du feu, de la magie et de l’alchimie. Un spectacle explosif ! Deux mois après, les enfants m’en parlent encore. Trois représentations sont proposées chaque jour. Nolan a tellement aimé qu’il a demandé à y retourner deux heures plus tard !

guedelon-4 guedelon-7

Pour en savoir plus : http://www.guedelon.fr/

5 – Le parc du Puy-du-fou : un voyage dans le temps

Région Pays-de-la-Loire / Département de Vendée

Visite effectuée en septembre 2015

En septembre 2015, pour le plaisir de prolonger l’été, mon père nous a offert un séjour de deux jours une nuit au parc du Puy-du-fou. Ce fut une belle surprise. Je ne pensais pas que ce parc allait autant me plaire. Je dois vous avouer que j’étais un peu sceptique avant d’y aller. Toute cette publicité faite autour du parc, soi-disant le meilleur parc du monde… et puis le parc a quand-même été créé par Philippe de Villiers (et est actuellement présidé par un de ses fils), alors il y a de quoi avoir des réserves…

Mais maintenant que j’ai vu de mes propres yeux, et vécu l’expérience, je comprends mieux pourquoi le parc a remporté en 2014 le prestigieux Applause Award, remis tous les deux ans par l’Association Internationale de Parcs de Loisirs et des Attractions (l’IAAPA, the International Association of Amusement Parks and Attractions (IAAPA). Honnêtement, il le mérite.

Des effets spéciaux et pyrotechniques à couper le souffle, des intervenants talentueux, des décors et des costumes superbes, des infrastructures de qualité, une organisation quasi sans faille, et en plus on a eu un beau soleil tout le week-end !!!

puy-du-fou-7

Le parc du Puy-du-fou n’est pas un parc d’attraction classique, avec des jeux et des manèges, comme le parc Astérix ou Disneyland. C’est un parc de spectacles, à thématique historique, qui fait voyager ses visiteurs dans différentes époques de l’histoire de la région vendéenne, des Gallo-romains jusqu’aux mousquetaires, en passant par les Vikings et les chevaliers.

puy-du-fou-3

  puy-du-fou-2   puy-du-fou-4

Les grands spectacles (au nombre de cinq quand nous y sommes allés, six actuellement) mettent tous en scène des animaux dressés (chevaux, rapaces, fauves et bétail) pour le plus grand plaisir des petits, mais aussi des grands. Pour ma part, j’ai été bluffée par le spectacle Le Bal des Oiseaux Fantômes, qui restera je pense mon plus beau souvenir du parc, et sans commune mesure le plus beau spectacle d’oiseaux jamais vu.

puy-du-fou-1

Entre les spectacles, les visiteurs peuvent déambuler dans le parc et découvrir des villages reconstitués de différentes époques, avec ses animaux, et ses artisans formés aux techniques d’époque.

Ne manquez pas La Renaissance du Château, une attraction ouverte en 2014, et mon coup de cœur. A la base du parc, il y a un lieu-dit, le Puy-du-Fou, et un château du XVIème siècle.  Jusque-là inexploité, le château a été restauré pour être utilisé à sa juste valeur. Dans ce beau château construit dans le style de la Renaissance italienne, voûtes, arcades, vous irez de surprises en surprises. Car ici les tableaux parlent, les miroirs observent et les fantômes dansent… mais chut, je ne vous en dit pas plus.

Un jour ne suffit pas pour tout faire. N’hésitez pas à passer une nuit dans un hôtel dans le parc ou dans les alentours. Le jeu en vaut la chandelle. A mon sens, les prix des hôtels du parc ne sont pas excessifs comparativement à l’expérience à vivre.

puy-du-fou-6

Timéo et Nolan avec Opa (leur grand-père) dans une des logeries de François 1er au Camp du Drap d’Or

Rien que d’en reparler j’ai envie d’y retourner ! Alors n’hésitez-plus, foncez. Mais attention, le parc n’ouvre ses portes que d’avril à septembre.

6 – Disneyland Paris : la magie de Disney (tout simplement!)

J’aurais pu proposer comme titre : 5 visites incontournables à faire en France avec vos enfants. 5 c’est plus classique comme chiffre. Mais je ne pouvais pas ne pas mettre Disneyland Paris, alors que j’y suis allée 5 fois en deux ans !

Alors je vois d’ici les anti-Disney monter au créneau… je respecte. Mais moi j’adore Disneyland Paris, je suis fan de Disney et j’assume complètement !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

    disneyland paris

Et vous ? quels sites vous recommanderiez ?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *